Volvariella Speg.

Anal. Mus. nac. Hist. nat. B. Aires 6: 119 (1898) [1899]

 

Ce genre (Fam. Pluteaceae) cosmopolite compte environ une cinquantaine d’espèces dont 14 sont connues d’Afrique tropicale (Pegler, 1977; Heinemann, 1975, 1978). Bien que le genre soit classé dans les Pluteaceae, il est polyphylétique. La majorité de ses espèces sont plus apparentées à Camarophyllus et Cantharocybe (Hygrophoraceae) qu’à Pluteus (Justo et al., 2011). Deux espèces africaines proches de Pluteus, Volvariella gloiocephala (= V. speciosa) et Volvariella earlei, ont récemment été recombinées dans le nouveau genre Volvopluteus Vizzini, Contu & Justo. Les autres espèces africaines sont maintenues dans Volvariella.

Sporophores à chapeau et pied central, voile universel présent. Chapeau convexe à plano-convexe, umboné ou non, radialement fibrilleux à lisse ou tometeux, sec, non glutineux, blanc, beige, brun à brun grisâtre. Hyménophore à lamelles serrées, libres, ventrues, blanchâtres, puis roses à rose-brunâtre incarnat. Pied central, cylindrique, sortant d’une volve membraneuse en sac, voile partiel absent, anneau absent. Contexte mou et fragile. Sporée rosé-incarnat à saumon-beige ou brun grisâtre pâle. Spores ellipsoïdes, lisses, à paroi assez épaisse, sans pore germinatif. Basides clavées, 4-spores. Cheilocystides présentes, clavées, fusiformes, lagéniformes, utriformes ou rostrées. Pleurocystides présentes, moins variables. Système d’hyphes monomitique. Boucles absentes. Revêtement piléique de type rectocutis ou trichoderme, non-gélifié (gélifié chez Volvopluteus). Trame des lamelles typiquement inversée.

Les Volvariella sont généralement des saprotrophes qui poussent sur le sol mais aussi et surtout sur bois mort, compost ou paille. Une espèce, Volvariella surrecta (Knapp) Singer, est parasitaire sur les sporophores d’autres champignons (en Afrique sur Leucopaxillus).

Les volvaires ressemblent à certaines amanites. Plusieurs cas d’intoxications mortelles sont dus à la confusion de volvaires avec Amanita phalloides (Boa, 2004).

Les volvaires, principalement Volvariella volvacea, sont cultivés en Asie à l’échelle industrielle. Un excellent manuel pour la culture est fourni par Oei (1993). Deux espèces semblent effectivement consommées en Afrique tropicale, Volvariella parvispora Heinemann et V. volvacea (Rammeloo & Walleyn, 1993).