Psathyrella (Fr.) Quél.

Mém. Soc. Emul. Montbéliard, Sér. 2 5: 152 (1872)

 

Genre cosmopolite à espèces terrestres, lignicoles ou coprophiles. La connaissance des espèces tropicales du genre est très partielle et il est probable que beaucoup d'espèces restent à découvrir en Afrique tropicale.

 

Sporophores petits à grands, à pied central, souvent fragiles et éphémères. Chapeau conique à campanulé ou convexe, très fragile, habituellement hygrophane, brun clair ou foncé, parfois garni de restes de voile. Pied central, bien développé, fragile, creux; anneau rarement présent. Chair fine, cassante. Hyménophore à lamelles étroitement adnées, jamais libres, de couleur pâle mais fonçant rapidement. Sporée brun chocolat à noir ou rouge brique.

 

 

Spores petites à grandes, ovoïdes à ellipsoïdes, lisses, brun à brun-roux, opaques ou translucides, à apex généralement tronqué. Basides clavées ou pédicellées, 4-spores. Cheilocystides toujours présentes; pleurocystides présentes ou absentes. Trame piléique régulièreAnses d’anastomose présentes.


 

Clé des espèces comestibles d'Afrique tropicale 

 

1. Anneau présent = Psathyrella tuberculata (Pat.) A.H. Sm.

1. Anneau absent = 2

 

2. Chapeau hygrophane, brun devenant jaunâtre parfois teinté de violet = Psathyrella candolleana (Fr.) Maire

2. Chapeau brun ocracé immuable, plus foncé au sommet = Psathyrella atroumbonata Pegler