Octaviania Vittad.

Monogr. Tuberac. (Milano): 15 (1831)

 

Genre comptant une quinzaine d’espèces dans les zones tempérées, subtropicales et tropicales. Les Octaviania appartiennent à la famille des Boletaceae (Castellano et al., 2016; Smith et al., 2015). Au moins une espèce est très commune dans les forêts claires d’Afrique tropicale. 

Fausse truffe (Basidiomycota), hypogée ou épigée, à sporophore gastéroïde, globuleux à subglobuleux, 8-50 mm diam. Péridium mince, très pâle à blanchâtre, ou brunâtre, immuable ou bleuissant ou rougissant, poudreux, lisse à maturité, non-déchirant. Gleba assez dure, molle à maturité, d’abord marbrée de blanc et beige-olivacé, puis teintée de rose, orange ou vert, mais généralement brunâtre à pleine maturité, gélatinisée et non poudreuse. Stipe et columelle absents. Rhizomorphes présents ou réduits. Odeur assez forte, variable, fruitée, de chocolat, de pâté de foie. Spores globuleuses à subglobuleuses, densément ornementées de grosses verrues coniques, à paroi épaisse, inamyloïdes, jaunes ou brunes. Basides clavées, 2(-4)-spores, stérigmates courts. Cystides nulles. Système d’hyphes monomitique. Boucles absentes.  Trame parfois à éléments laticifères.

Espèces ectomycorrhiziennes associées aux Fagaceae et Myrtaceae en zones tempérées et subtropicales, aux Caesalpiniaceae et Dipterocarpaceae en Afrique tropicale.