Mackintoshia Pacioni & C. Sharp

Mycotaxon 75: 225 (2000)

 

Genre monospécifique et endémique africain appartenant à la famille des Boletaceae (Smith et al., 2015) et non pas aux Cortinariaceae (Pacioni & Sharp, 2000).

Fausse truffe (Basidiomycota), semi-hypogée ou épigée, à sporophore gastéroïde, globuleux à subglobuleux, lobulé et souvent grégaire. Péridium mince, jaune vif à jaune orange, immuable, légèrement feutré, lisse à maturité, ne se déchirant pas, sec. Gleba élastique et un peu spongieuse, d’abord blanchâtre, puis lilacine, ou rose grisâtre, finalement brun noir veiné. Sporée jaune brunâtre. Base parfois un peu stipitée et munie de rhizomorphes. Odeur assez faible. Spores courtement fusiformes à ovoïdes, symétriques, lisses, non-amyloïdes, jaune brunâtre pâle. Basides clavées, 4-spores. Cystides clavées à cylindriques. Système d’hyphes monomitique. Boucles absentes.

Dans les miombo africains, selon les auteurs du genre (Pacioni & Sharp, 2000) associé aux Caesalpiniaceae (Brachystegia et Burkea), aussi avec Julbernardia et Uapaca (Phyllanthaceae) (De Kesel et al., 2017).