Leucocoprinus Pat.

J. Bot., Paris 2: 16 (1888)

 

Sporophores fragiles et éphémères, à chapeau et pieds distincts et séparables. Chapeau membraneux, rarement lisse, le plus souvent floconneux ou squamuleux, strié radialement, au moins à la marge. Pied grêle, généralement creux; anneau simple, fragile, devenant souvent mobile. Chair fine. Hyménophore à lamelles libres ou collariées, parfois déliquescentes. Sporée blanche à crème. Spores hyalines ou jaunâtres, ovoïdes à ellipsoïdes, à paroi complexe, à endospore métachromatique au bleu de crésyl,  souvent tronquées par la présence d'un pore apical. Basides typiquement séparées par des pseudoparaphyses. Cheilocystides abondantes; pleurocystides généralement absentes. Trame piléique aérifère; revêtement hyméniforme, hyméniforme disjoint ou non distinct du voile général qui comporte souvent des éléments vésiculeux. Anses d’anastomose généralement nulles.

 

Genre pantropical.