Favolus P. Beauv.

Fl. Oware 1: 1 (1805)

 

Genre (Fam. Polyporaceae) principalement pantropical comptant une vingtaine d’espèces dont deux très communes en Afrique tropicale. Nous utilisons ici les limites du genre comme redéfinies par Sotome et al. (2013).

Sporophores à chapeau et pied excentrique ou réduit, sans voile universel. Chapeau spatuliforme, dimidié, glabre à radialement fibrilleux, tomenteux, sec, de couleur variable, généralement blanc, beige, parfois brun à brunâtre, gris brunâtre, coriace à l’état frais, dur à l’état sec. Hyménophore composé d’une couche de tubes non séparables, pores variables, généralement anguleux, petits ou grands, blancs ou crème, immuable. Pied excentrique, court ou réduit, sans voile ni anneau, surface lisse à tomenteuse, concolore au chapeau. Contexte coriace et dur. Sporée blanche à crème. Spores cylindriques à naviculaires, lisses, sans pore germinatif, inamyloïdes. Basides clavées, généralement 4-spores. Cystides nulles. Système d’hyphes dimitique, hyphes génératrices minces, avec ou sans boucles, hyphes connectives arboriformes. Boucles présentes ou absentes. Revêtement piléique peu différencié, de type rectocutis.

Les Favolus sont des saprotrophes lignicoles dont les sporophores se développent généralement sur du bois, rarement sur la litière.

Tout comme les Echinochaete et Lentinus, les Favolus ont un système d’hyphes dimitique caractérisé par la présence d’hyphes squelettiques (Polyporaceae). Cette particularité explique pourquoi les sporophores sont souvent assez durs et peu appréciés par les consommateurs. Peu de Favolus sont consommés au monde (Boa 2004) et la culture ou la vente sur les marchés est quasiment nulle.


Clé des espèces comestibles d'Afrique tropicale 

 

1. Hyménophore à tubes peu profonds (-1 mm), pores hexagonaux (0,2-0,3 mm diam.)  Favolus spatulatus (Jungh.) Lév.

1. Hyménophore à tubes profonds, pores anguleux (1-2 mm diam.) = Favolus tenuiculus P. Beauv.