Coprinellus P. Karst.

Bidr. Känn. Finl. Nat. Folk 32: 28 (1879)

 

Sporophores souvent éphémères, fragiles et déliquescents. Chapeau conique, ovoïde, convexe ou en forme de cloche puis s'étalant, avec ou sans umbo, devenant souvent strié radialement, sec, blanchâtre à beige, brun jaunâtre, orangé, brun grisâtre ou brun pourpre, plus coloré au centre, ensuite souvent grisâtre à noirâtre. Voile universel granuleux ou absent. Hyménophore à lamelles libres, distantes à serrées. Pied cylindrique, souvent finement duveteux, sec. Goût et odeur indistincts ou insignifiants. Sporée noire. Spores ellipsoïdes, ovoïdes ou phaséoliformes, moins souvent amygdaloïdes, citriformes ou angulaires, lisses, moins souvent verruqueuses, à pore germinatif central ou excentré, brun foncé à noires. Basides clavées, 2-4-spores. Cheilocystides ellipsoïdes, utriformes à lagéniformes ou cylindriques. Pleurocystides présentes ou absentes. Anses d'anastomose présentes ou absentes.

 

Toutes les espèces sont saprotrophes et poussent sur le sol (parfois après passage du feu), le bois ou les branches.