Cookeina Kuntze

Revis. Gen. Pl. (Leipzig) 2: 849 (1891)

 

Le genre Cookeina appartient à l'ordre des Pezizales (Ascomycota, Pezizomycetes) et comprend environ 25 espèces dont les principales caractéristiques sont ses apothécies stipitées aux couleurs vives ornées de longs poils fasciculés.

 

Réceptacles cupulés, stipités, de couleur pâle ou vive, à chair mince, ferme et élastique, comprenant une zone interne d’hyphes cylindriques, peu ramifiées et sensiblement parallèles et une zone externe différenciée de cellules globuleuses-piriformes, très cohérentes, à parois épaisses et couvertes d’un exsudat amorphe d’aspect jaunâtre, qui donnent à la face externe des réceptacles un aspect granuleux-furfuracé. De la couche externe des réceptacles ou de la zone profonde de la chair naissent des poils fasciculés, de longueur variable, blanchâtres au sommet et se colorant de brunâtre vers la base. Asques à parois très épaisses, brusquement rétrécies à la base qui s’effile en un appendice mince et flexueux ± allongé, mûrissant toutes à la fois, à opercule latéral. Paraphyses nombreuses et fréquemment anastomosées entre elles jusqu’à former parfois un véritable réticulum. Spores elliptiques, symétriques ou asymétriques, lisses ou plus souvent ornées de fines bandes longitudinales en relief, non colorables au bleu coton, ordinairement apiculées à chaque pôle, par suite d’un plus grand développement, à cet endroit, de l’assise sous-périsporique (Bi et al., 1993; Denison, 1967; Ekanyaka, Hyde & Zhao, 2016; Iturriaga & Pfister 2006).

 

Les espèces de Cookeina sont très répandues, surtout dans les régions tropicales et subtropicales. Elles sont saprotrophes et se développent sur du matériel végétal mort ou sur le sol (Douanla-Meli & Langer, 2005; Iturriaga & Pfister, 2006).

 


Clé des espèces comestibles d'Afrique tropicale

 

1. Apothécie jaune, orangée à brun chocolat   Cookeina speciosa (Fr.) Dennis

1. Apothécie rosée, rose à violet brunâtre  =  Cookeina sulcipes (Berk.) Kuntze