Termitomyces titanicus Pegler & Piearce

Kew Bull. 35(3): 479 (1980)

 

Références illustrées: Buyck (1994), Ubwoba: 46, figs 14, 22-24; De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABCTaxa 17: 232, figs 119-122; Härkönen et al. (2015), Zambian Mushrooms and Mycology: 65 & 146, figs 97, 203-205; Ryvarden et al. (1994), Introd. Larger Fungi S. Centr. Afr.: 86 + fig.

 

Macrocopie  Sporophores gigantesques, parfois grégaires, sur hautes termitières. Chapeau 50-80(-100) cm diam., charnu, jeune hémisphérique, puis convexe a étalé, largement umboné au centre, sec, mat; revêtement granuleux-tomenteux, brun grisâtre (4-5D3), graduellement plus clair à blanchâtre vers la marge, avec l’âge craquelé-fissuré radialement depuis la marge, montrant une chair blanchâtre dans les craquelures; perforatorium très largement bombé, souvent non différencié, brunâtre (4-5D3, 5-6E5-6); marge du chapeau lisse et non striée, parfois -5 mm. Lamelles libres, serrées, -2 cm large, blanchâtres, à arête concolore, irrégulière à érodée; lamellules fréquentes, de longueurs variables. Pied relativement court par rapport au diamètre du chapeau, 15-35 × 4-6(-7) cm, très ferme, vigoureux, strié longitudinalement, blanc, plein, s'amincissant fortement vers la pseudorhize; pseudorhize fibreuse, blanche, cassante; anneau large, membraneux à fibreux, fixe, blanchâtre, strié au-dessus. Chair blanche, immuable. Goût et odeur fortes. Sporée blanc-rosâtre.

 

Microcopie – Spores ellipsoïdes, lisses, hyalines, inamyloïdes, (5,8-)5,7-6,6-7,5(-7,6) × (3,4-)3,2-3,9-4,5(-4,6) µm, Q = (1,55-)1,48-1,7-1,92(-1,94). Basides clavées, 4-spores, 20-25 × 6,0-7,5 μm. Cheilo- et pleurocystides nombreuses, subglobuleuses à piriformes. Anses d'anastomose absentes.

 

Ecologie Symbiotique, associé aux termites Pseudacanthotermes spiniger (Piearce, 1987) et P. militaris (Froslev et al., 2003); miombo.

 

Distribution géographique connue – Burundi (Buyck, 1994), Cameroun (Njouonkou et al., 2016), R.D. Congo (De Kesel et al., 2017; Parent & Thoen, 1977)Malawi (Morris, 1984, 1987), Zambie (Pegler & Piearce, 1980; Piearce, 1987; Härkönen et al., 2015), Zimbabwe (Sharp, 2011).

 

Notes – L’espèce est fortement prisée en raison de son poids qui peut atteindre 3-4 kg, de son goût prononcé et de sa grande taille. 

Si ce n’est avec Termitomyces letestui, néanmoins nettement plus petit, la taille hors norme de T. titanicus permet de l’identifier sans hésitation. Elle détient le record du plus grand sporophore au monde pouvant atteindre jusqu’à 1 m de diamètre.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens