Russula flavobrunnea Buyck

Bull. Jard. Bot. Nat. Belg. 60(1-2): 200 (1990)

 

Référence illustréeBuyck (1990), Fl. Ill. Champ. Afr. Centr. 16: 452, Pl. 74/2, 74/3 & 74/4.

 

Macroscopie  Sporophores grégaires. Chapeau fragile à robuste, 3-5,5 cm diam., étalé-convexe, assez abruptement déprimé au centre; revêtement facilement séparable, lisse, très visqueux par temps humide, blanchâtre à jaune citron ou jaune d’œuf ocracé au centre (var. flavobrunnea), brun rougeâtre à orangé jaunâtre (var. aurantioflava) ou envahi de vert olivâtre au centre et de violacé lilacin (var. violaceotincta); marge nettement striée à tuberculeuse sur la moitié du rayon. Pied subcylindracé, 2,5-4,5 × 0,8-1,5 cm, rétréci vers la base, lisse ou subtilement strié, plein puis creusé de cavités. Lamelles brièvement adnées, assez denses, lardacées, de longueur différente, bifurquées-anastomosées près du pied, blanches; arête concolore. Chair blanche immuable, teintée de jaunâtre sale ou brun ocracé dans le chapeau et vers la base du pied. Odeur nulle. Goût doux. Sporée blanche.

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes, (6,9-)7,8-8,6-9,6(-10) × 5,7-6,3-6,7-7,4 µm, Q = 1,13-1,18-1,28-1,34, densément ornées d’éléments obtus -1 µm haut, hémisphériques, confluents ou nettement alignés, étirés en virgule ou avec quelques connectifs très fins. Basides 34-45 × 9-11 µm, subclavées, 4-spores. Cystides cylindracées, fusiformes, obtuses, mucronées, capitées ou brusquement atténuées. Anses d’anastomose absentes.

 

Ecologie  Ectomycorrhizien; miombo.

 

Distribution géographique connue – Burundi (Buyck, 1990), R.D. Congo.

 

 

Note  Trois variétés sont distinguées au sein de Russula flavobrunnea mais qui diffèrent essentiellement par la coloration de leur chapeau (Buyck, 1990).


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens