Russula compressa Buyck

Bull. Jard. Bot. Nat. Belg. 59(1-2): 252 (1989)

 

Références illustrées: Buyck 1997, Flore Illustrée des Champignons d’Afrique Centrale 17: 551, fig. 355, pl. 91/2;  De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABCTaxa 17: 200, fig. 101; Härkönen et al. (2003), Tanzanian mushrooms: 99, fig. 105; Härkönen et al. (2015), Zambian mushrooms and mycology: 127, fig. 177; Sharp (2011), A Pocket guide to mushrooms in Zimbabwe, Vol. 1: 20 + fig.

 

Macroscopie  Sporophores isolés ou grégaires. Chapeau 50-70 mm diam., d'abord convexe, puis étalé, largement déprimé au centre; revêtement lisse, un peu gluant par temps humide, entièrement séparable, entièrement rouge (9-10A5), le centre plus foncé (10-11E7); marge légèrement striée. Pied central, 55-65 × 10-20 mm, droit, subcylindrique, typiquement blanc à grisâtre, jaunissant un peu, lacuneux, finalement creux, sans anneau; surface lisse, sèche. Lamelles assez serrées, adnées, sublibres, égales, cassantes, 4-6 mm large, d'abord blanches, parfois jaune-crème contre le chapeau; arête entière, souvent un peu plus claire, parfois rougeâtre près de la marge. Chair peu compacte, cassante, non-fibreuse, blanche à jaunâtre dans le stipe, immuable. Odeur désagréable (de poisson). Goût doux. Sporée blanche à crème.

 

Microscopie – Spores (7,7-)7,7-8,8-9,8(-9,9) × (6-)6,1-6,8-7,6(-7,6) µm, Q = (1,09-)1,14-1,28-1,42(-1,41), ellipsoïdes, ornementation amyloïde, composée de verrues arrondies, isolées non connectées, sans réseau. Basides subclavées, 30-40 × 10-11 µm, 4-spores. Cystides 60-100 × 9-16 µm, cylindracées, clavées à fusiformes, sommet arrondi ou à appendice grêle. Anses d'anastomose absentes.

 

Ecologie – Ectomycorrhizien, associé à Uapaca kirkiana, Julbernardia paniculataJ. globiflora, Brachystegia spiciformis, Marquesia macrouraforêt claire, miombo, muhulu.

 

Distribution géographique connue – Bénin, Burundi (Buyck, 1997)R.D. Congo (Buyck, 1997; De Kesel et al., 2017), Tanzanie (Härkönen et al., 1993, 2003), Zambie (Härkönen et al., 2015), Zimbabwe (Sharp, 2011).

 

Note Russula compressa est macroscopiquement proche de R. congoana, mais en diffère par sa taille plus grande, un jaunissement faible et son pied entièrement blanc, sans teinte rouge ou rose.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens