Russula ciliata Buyck

Bull. Jard. Bot. Nat. Belg. 57(3-4): 387 (1987)

 

Références illustrées: Buyck 1994, Flore Illustrée des Champignons d’Afrique Centrale 16 : 435, figs 274 & 275, pl. 76/2;  De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABCTaxa 17: 198, fig. 99; Härkönen et al. (2003), Tanzanian mushrooms: 98, figs 103 & 104; Härkönen et al. (2015), Zambian mushrooms and mycology: 126, figs 175 & 176; Sharp (2011), A Pocket guide to mushrooms in Zimbabwe, Vol. 1: 79 + fig.

 

Macroscopie  Sporophores isolés ou grégaires. Chapeau 35-50 mm diam., d'abord convexe, puis étalé, déprimé au centre; revêtement lisse, sec, facilement séparable, très variable de couleur, verdâtre, jaune olivâtre (3D5) à jaune grisâtre (3B4-5) ou jaune-orange; marge striée. Pied central, 20-40 × 10-18 mm, droit, subcylindrique, blanc à faible teinte jaune, immuable, devenant creux, sans anneau; surface lisse, sèche. Lamelles assez serrées, adnées, égales, flexibles, 2-5 mm de large, blanches à crème; arête entière, concolore. Chair peu compacte, non-fibreuse, blanche, jaune-verdâtre sous le revêtement, immuable. Odeur agréable. Goût doux. Sporée blanche à crème.

 

Microscopie – Spores (7,5-)7,5-8,6-9,7(-9,8) × (6,1-)6,2-6,9-7,4(-7,6) µm, Q = (1,1-)1,12-1,3-1,4(-1,43), ellipsoïdes, à réseau amyloïde complet. Basides subclavées, 40-50 × 10-11 µm, 4-spores. Cystides 60-70 × 6-8 µm, très étroites cylindracées. Anses d'anastomose absentes.

 

Ecologie – Ectomycorrhizien, associé aux Caesalpiniaceae; forêt claire, miombo, muhulu.

 

Distribution géographique connue – Bénin, Burundi (Buyck, 1994), R.D. Congo (De Kesel et al., 2017), Kenya, Tanzanie (Härkönen et al., 2003), Zambie (Härkönen et al., 2015), Zimbabwe (Sharp, 2011).

 

Note – Russula ciliata ressemble fortement à Russula flavobrunnea, également comestible et assez commune dans les mêmes milieux.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens