Mycoamaranthus congolensis (Dissing & Lange) Castellano & Walleyn

Karstenia 40: 16 (2000)

Synonyme:

Dendrogaster congolensis Dissing & Lange, Bull. Jard. Bot. Etat Brux. 32: 335 (1962).


Références illustrées
: Castellano et al. (2000), Karstenia 40: 16, fig. 2; Dissing & Lange (1963) (ut Dendrogsater congolensis), Fl. Icon. Champ. Congo 12: 222, Pl. 39.1.

 

Macroscopie  Sporophores isolés ou grégaires subhypogés à émergents, de consistance caoutchouteuse, 1,5-4,5 cm diam, déprimé, arrondi, irrégulièrement lobé, creuse de 1 ou 2 sillons profonds, base concave sillonnée, pied court, très dur, 0,5 cm large. Péridium mince, jaune vif, pâlissant à la dessiccation, fauve crème ou jaunâtre olive clair, lisse ou tomenteux. Gléba rose framboise à brun clair puis brun olive à sépia. Columelle naissant de la base stérile, ramifiée ou non, grisâtre ou noirâtre sur le sec. Odeur assez désagréable, rappelant l’iodoforme. Goût âcre.

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes à largement ovoïdes, (11-)12-15 × 8-10 µm, ornementées de minuscules épines 0,5 µm haut, hyalines.

 

Ecologie  Ectomycorrhizien, associé à Brachystegia spiciformis, Julbernardia globiflora, Uapaca sp.; miombo.

 

Distribution géographique connue – R.D. Congo, Malawi (Castellano et al., 2000), Zimbabwe (Castellano et al., 2000).