Morchella crassipes (Vent.) Pers.

Syn. meth. fung. (Göttingen) 2: 621 (1801)

 

Synonymes:

Morchella esculenta var. crassipes (Vent.) Bresinsky & Stangl, Z. Pilzk. 27(2-4): 104 (1962) [1961]; Mitrophora hybrida var. crassipes (Vent.) Boud., Bull. Soc. mycol. Fr. 13: 152 (1897); Phalloboletus crassipes (Vent.) Kuntze, Revis. gen. pl. (Leipzig) 2: 865 (1891); Phallus crassipes Vent., Ann. Bot. (Usteri) 21: 509 (1797).

 

Macroscopie – Isolé ou en groupe. Chapeau 2.5-11 x 1.5-6 cm, conique à sphérique ou cylindrique; revêtement gris à l’état jeune puis beige à brunâtre en séchant, alvéolé, cérébriforme, glabre. Pied 2-12 x 1.5-10 cm, creux, trapu, blanc à blanc-crème. Chair cassante, immuable. Odeur faible. Goût doux.

 

Microscopie – Asques 8-spores. Spores hyalines, elliptiques, lisses, (17.5-)18.3-20.2-22.1(-23.1) x (10.8-)11.4-12.5-13.6(-14.3) μm, Q = 1.3-1.61-1.91. Paraphyses présentes.

 

Ecologie – Saprotrophe; forêt de montagne.

 

Distribution géographique connue – Cosmopolite. Kenya (Degreef et al., 2009), Rwanda (Degreef et al., 2009), Tanzanie (Degreef et al., 2009), Zimbabwe (Degreef et al., 2009).

 

Notes – Morchella crassipes est une espèce rare mais très facilement reconnaissable à son chapeau alvéolé. Elle ne doit pas être confondue avec les représentants de l’ordre des Phallales, dont Phallus indusiatus, très fréquent en Afrique tropicale.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens