Marasmius brunneolus (Beeli) Singer

Bull. Jard. Bot. Etat Brux. 34: 344 (1964)

 

Synonyme:

Marasmius bekolacongoli var. brunneolus Beeli, Bull. Soc. Roy. Bot. Belg. 60: 157 (1928).

 

Références illustrées: Antonín (2007), Fungus Fl. Trop. Afr. 1: 65, fig. 47, pl. 7/43; Singer (1965), Fl. Icon. Champ. Congo 14: 263, pl. 44, fig. 1.

 

Macroscopie – Solitaire. Chapeau 3-8 cm diam., convexe ombiliqué puis convexe aplati; revêtement fortement sulqué, strié par transparence, glabre, crénelé à la marge, brun fuligineux à brun grisâtre voire brun rougeâtre (7D3-5), rarement plus pâle avec des stries blanchâtres, blanc-jaunâtre ou gris-jaunâtre (4A2-4B2). Pied 7-8 x 0,3-0,6 cm, cylindrique ou légèrement élargi à la base et faiblement atténué vers le haut, creux, glabre, lisse, souvent courbé, sillonné longitudinalement, jaune pâle (3A3) au sommet, concolore avec le chapeau ou souvent brun rougeâtre à brun foncé (7D3-5) ou brun noisette (8E-F6); mycélium basal crème sale à blanchâtre, strigueux ou tomenteux, formant une couche membraneuse sur le substrat. Lamelles subdistantes à distantes, émarginées, obtuses ou atténuées, étroitement adnées à presque libres, relativement larges, non interveinées, blanc ivoire, crème à blanc jaunâtre (3A3); arête entière, concolore. Chair très mince, blanc. Odeur fongique. Goût légèrement amer. Sporée blanche.

 

Microscopie – Basides 31-38,5 x 10-14,5 μm, clavées, 4-spores. Cheilocystides clavées, à paroi mince ou épaisse. Spores clavées, subfusoïdes à cylindrico-clavées, à paroi mince, hyalines, 15,5-25,5 x 3,8-5,4 µm, Q = 4,4-4,6. Revêtement piléique à cellules clavées à vésiculeuses, lisses. Anses d’anastomose présentes.

 

Ecologie – Saprotrophe, sur le sol ou sur feuilles en décomposition; forêt dense humide.

 

Distribution géographique connue – R.D. Congo (Antonín, 2007; Beeli, 1928), Nigeria (Antonín, 2007), Zimbabwe (Antonín, 2007).

 

Notes – Marasmius brunneolus est proche de M. bekolacongoli, une espèce également comestible et beaucoup plus fréquente, dont elle se différencie par son goût légèrement amer et la couleur brun-rougeâtre de son chapeau, sans nuance violacée.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens