Macrocybe lobayensis (R. Heim) Pegler & Lodge

Mycologia 90(3): 498 (1998)

 

Synonyme:

Tricholoma lobayense R. Heim, Revue Mycol., Paris 34(4): 346 (1970) [1969].

 

Références illustrées:

De Kesel et al. (2002), Guide champ. com. Bénin: 206, photo 54 & 55; Gryzenhout (2010), Mushrooms of South Africa: 49 + fig.

 

Macroscopie – En groupe ou isolé. Chapeau atteignant -20 cm diam., ferme et charnu, hémisphérique puis convexe à pulviné; revêtement d’abord blanc puis orange pâle à brun [4A2-5B3], sec, lisse ou velouté, mat, faiblement jaunissant au foirssement; marge enroulée et le restant, lobée, lisse. Pied 26-18 x 3-4 cm, central, subcylindrique à base renflée ou obclavée, plein puis fistuleux; revêtement lisse à légèrement pruineuse au sommet, blanc puis brun sale par manipulation; pseudosclérote souterrain. Lamelles échancrées, sinueuses, subventrues, serrées, blanches puis jaune clair incarnat; arête concolore. Chair épaisse, blanche, immuable. Odeur faible. Goût farineux. Sporée blancheâtre à rose incarnat clair.

 

Microscopie – Spores lisses, hyalines, ovoïdes à largement ellipsoïdes, 5.3-7.3 x 3.7-5.3 μm, Q = 1.20-1.33-1.57.

 

Ecologie – Saprotrophe, sur le sol; forêt claire, forêt secondaire, savane, plantation.

 

Distribution géographique connue – R. Afrique du Sud (Gryzenhout, 2010), Bénin (Pegler et al., 1998; De Kesel et al., 2002),  R.D. Congo, Côte d’Ivoire (Pegler et al., 1998), Ghana (Pegler et al., 1998), Nigeria (Pegler et al., 1998).

 

NotesMacrocybe lobayensis est une espèce de savane très fréquente et très appréciée en Afrique de l’Ouest, également souvent associée à des déchets de culture. Elle est facilement reconnaissable à son pied à base renflée et à son goût farineux.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens