Lentinus sajor-caju (Fr.) Fr.

Epicr. Syst. Mycol. (Upsaliae): 393 (1838)

 

Synonymes:

Agaricus sajor-caju Fr., Syst. Mycol. (Lundae) 1: 175 (1821); Pleurotus sajor-caju (Fr.) Singer, Lilloa 22: 271 (1951).

 

Références illustrées:

Eyi Ndong et al. (2011), Champignons comestibles des forêts denses d’Afrique centrale, ABCTaxa 10: 146, fig. 104; Gryzenhout (2010), Pocket guide Mush. S. Afr.: 44, + fig.; Härkönen et al. (2003), Tanzanian mushrooms: 121, figs 129 & 130 (ut Pleurotus sajor-caju); Pegler (1969), Kew Bull. 23: 233, fig. 5/1 (ut Pleurotus sajor-caju); Pegler (1972), Fl. Ill. Champ. Afr. Cent. 1: 19, pl. 5, fig. 2 & pl. 6, fig. 1; Pegler (1977), A preliminary agaric flora of East Africa, Kew Bull. Add. Ser. 6 43, fig 8/3; Pegler (1983), The genus Lentinus, Kew Bull., Add. Ser. 10: 81, fig. 21; van der Westhuizen & Eicker (1994), Field Guide Mush. S. Afr.: 52-53.

 

Macroscopie – Chapeau 3-9 cm diam., convexe à centre profondément ombiliqué puis cyathiforme, infundibuliforme à flabelliforme; revêtement lisse, glabre, sec, souvent finement et radialement strié, rimeux avec l’âge, d’abord blanchâtre tacheté de gris puis crème, ocracé pâle ou brunâtre, parfois à petites squamules apprimées vers le centre; marge incurvée à involutée, rapidement droite à ondulée, parfois lobée, glabre. Pied court, 0.8-3 x 0.5-1.5 cm, central à excentrique ou latéral, cylindrique à base abrupte, plein, concolore au chapeau; anneau distinct, membraneux, solide, persistant, concolore au pied, marge brunâtre. Lamelles profondément décurrentes, entières, blanchâtres, concolores au chapeau ou devenant plus foncées vers la marge, minces, étroites à sublinéaires (0.3-3 mm de haut), denses, non fourchues, lamellules en séries subrégulières (4-6/lamelle); arête entière ou finement denticulée, concolore. Chair épaisse au-dessus du pied (-8 mm) et très mince ailleurs, blanche, coriace et flexible, dure et cornée au séchage. Odeur agréable de farine. Goût doux.

 

Microscopie – Basides 16-24 x 5-6 μm, subclavées, 4-spores. Arête des lamelles stérile à hyphes squelettiques noduleux émergents. Cheilocystides clavées, souvent sinueuses à noduleuses. Faisceaux d’hyphes abondants. Spores étroitement cylindriques, souvent courbées, lisses, hyalines, (5.8-)5.9-7.0-8.0(-8.3) x (2.2-)2.1-2.6-3.0(-3.2) μm, Q = (2.20-)2.28-2.73-3.18(-3.21). Contexte dimitique. Anses d’anastomose présentes.

 

Ecologie – Saprotrophe, sur bois mort; forêt dense humide, forêt de montagne, forêt marécageuse, forêt claire.

 

Distribution géographique connue – Paléotropical. R. Afrique du sud (Gryzenhout, 2010; Pegler, 1983), Angola (Pegler, 1983), Burundi (Buyck, 1994a; Pegler, 1983), Cameroun (Douanla-Meli, 2007, ut Pleurotus sajor-caju; Pegler, 1969, ut Pleurotus sajor-caju, 1983; van Dijk et al., 2003), R. Centrafricaine (Pegler, 1983), Comores (Pegler, 1983), R.D. Congo (Pegler, 1972, 1983), Côte d’Ivoire (Pegler, 1983), Gabon (Eyi Ndong et al., 2011; Pegler, 1983), Kenya (Pegler, 1968, 1969, ut Pleurotus sajor-caju, 1977, 1983; Pegler & Rayner, 1969, ut Pleurotus sajor-caju), La Réunion (Pegler, 1983), Madagascar (Pegler, 1969, ut Pleurotus sajor-caju, 1983), Malawi (Morris, 1990; Pegler, 1983), Maurice (Pegler, 1983), Mozambique (Pegler, 1983), Nigeria (Pegler, 1969, ut Pleurotus sajor-caju, 1983), Ouganda (Pegler, 1969, ut Pleurotus sajor-caju, 1977, 1983), Rwanda, Seychelles (Pegler, 1983), Tanzanie (Härkönen et al., 2003; Pegler, 1969, ut Pleurotus sajor-caju, 1977, 1983), Zanzibar (Pegler, 1977, 1983).

 

Notes – Cette espèce commune est facilement reconnaissable à son chapeau profondément cyathiforme, ses lamelles très serrées et son anneau persistant au sommet du pied.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens