Lactifluus tanzanicus (Karhula & Verbeken) Verbeken

Mycotaxon 120: 445 (2012)

 

Synonyme:

Lactarius tanzanicus Karhula & Verbeken, Karstenia 38(2): 50 (1998)

 

Références illustrées: Härkönen et al. (2003) (ut Lactarius tanzanicus), Tanzanian mushrooms: 90, fig. 96; Karhula et al. (1998) (ut Lactarius tanzanicus), Karstenia 38: 50–53, fig. 2; Verbeken & Walleyn (2010) (ut Lactarius tanzanicus), Fungus Fl. Trop. Afr. 2: 78, Pl. 31.49.

 

Macroscopie – Sporophores isolés ou grégaires. Chapeau 60-130 mm diam., convexe à légèrement déprimé; marge ondulée, inégale; revêtement orange vif. Lamelles décurrentes, assez épaisses, crème tachées de brun. Pied 30-80 × 15-30 mm, cylindrique, strié, blanc ou crème, brunissant au froissement. Chair fragile, blanche. Odeur délicate. Goût doux. Latex blanc.

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes, 6,9-7,4-8 × 5,9-5,8-6,3 µm, Q = 1,19-1,28-1,37, à ornementation très fine composée de petites verrues connectées en un fin réseau. Basides cylindriques à légèrement clavées, 60-65 × 7-8 µm, 4-spores, souvent épaissies à la base. Pleurocystides absentes. Anses d'anastomose absentes.

 

Ecologie  Ectomycorrhizien associé à Brachystegia spp.; miombo.

 

Distribution géographique connue – Tanzanie (Härkönen et al., 2003; Verbeken & Walleyn, 2010).

 

 

Note  Lactifluus tanzanicus diffère de L. gymnocarpus par son pied blanc ou blanchâtre et ses lamelles clairement plus denses.