Lactifluus longisporus (Verbeken) Verbeken

Mycotaxon 120: 447 (2012)

 

Synonyme:

Lactarius longisporus Verbeken, Mycotaxon 55: 527 (1995).

Références illustrées: De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABCTaxa 17: 150, figs 75 & 76; Verbeken & Walleyn (2010) (ut Lactarius longisporus), Fungus Fl. Trop. Afr. 2: 76, Pl. 23.36.

 

Macroscopie  Sporophores grégaires ou isolés. Chapeau 30-55 mm diam., convexe, puis plano-convexe à étalé, déprimé, finalement infundibuliforme; revêtement sec, mat, non séparable, subpruineux-tomenteux, lisse, puis rugulueux et parfois craquelé, entièrement orange (5-6AB4-5); marge incurvée à infléchie, rimuleuse, un peu crénelée à crevassée. Pied central, 30-50 × 8-13 mm, droit, cylindrique à fin, sec, sub-velouté, puis lisse, fistuleux à caverneux, sans anneau, entièrement blanc. Lamelles très espacées (2-4 L+l/cm), décurrentes, inégales, relativement épaisses, cassantes, larges de 4-6 mm, veinulées avec l’âge, blanches à crème ou jaunâtres; lamellules en séries régulières; arête lisse, concolore. Contexte ferme, blanchâtre, immuable. Odeur faible à fruitée. Goût doux à sub-amer. Latex blanc, abondant (frais), immuable. Sporée blanche.

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes à longuement ellipsoïdes, (9,7-)9,8-11,1-12,3(-12,4) × (7,1-)7,5-8,2-9(-9,1) µm, Q = (1,27-)1,24-1,34-1,44(-1,5), à ornementation amyloïde, composée d'un réseau dense et régulier, sans verrues. Basides cylindriques à clavées, 50-65 × 9-10 µm, 4-spores. Pleurocystides abondantes, à paroi épaissie (pleurolamprocystides); pleuropseudocystides présentes. Cheilocystides nulles, arête fertile. Revêtement piléique de type lampropalissade. Anses d'anastomose absentes.

 

Habitat et écologie – Ectomycorrhizien; forêt claire, miombo associé à Brachystegia spiciformisUapaca kirkiana et U. nitida. 

 

Distribution géographique connue – Bénin (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius longisporus), Burundi  (Nzigidahera, 1994, ut Lactarius longisporus; Verbeken et al., 2000, ut Lactarius longisporusVerbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius longisporus), R.D. Congo (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius longisporusDe Kesel et al., 2017), Kenya (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius longisporus),  Madagascar (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius longisporus),  Malawi (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius longisporus), Zambie (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius longisporus), Zimbabwe (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius longisporus).

 

Note Lactifluus longisporus se reconnaît assez facilement à son chapeau orange et à son pied totalement blanc. Une confusion est néanmoins possible avec Lactifluus pumilus, espèce encore plus petite et à spores beaucoup moins longues.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens