Lactifluus laevigatus (Verbeken) Verbeken

Mycotaxon 118: 450 (2011)

 

Synonyme:

Lactarius laevigatus Verbeken, Bull. Jard. Bot. Nat. Belg. 65(1-2): 203 (1996).

 

Références illustrées: De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABCTaxa 17: 148, fig. 74; Karhula et al. (1998) (ut Lactarius laevigatus), Karstenia 38: 63, fig. 19; Verbeken & Walleyn (2010) (ut Lactarius laevigatus), Fungus Fl. Trop. Afr. 2: 44, Pl. 7.10.

 

Macroscopie – Sporophores isolés ou grégaires. Chapeau 30-80 mm diam., charnu, ferme, convexe, puis à centre largement déprimé ou subinfundibuliforme, à marge longtemps incurvée, subtilement à nettement cannelée-sillonnée; revêtement, lisse, un peu cireux, mais non gluant, subtilement fibreux (au centre), orange à jaune pâle (4-5AB3-4), plus pâle vers la marge (4AB2), plus foncé avec l’âge, immuable. Lamelles décurrentes, inégales, non-fourchues, lamellules peu fréquentes (une par lamelle), courtes, espacées, très fragiles, épaisses, 7 mm large, subtilement interveinées, parfois anastomosées, blanchâtres à jaune pâle (3A2-3); arête entière, concolore. Pied 35-50 × 10-22 mm, cylindrique et/ou atténué vers le bas, sec, lisse à ruguleux par endroits, jaune pâle (4A2-3), concolore au chapeau, sans anneau. Chair cassante, blanchâtre crème, immuable. Odeur faible à nulle. Goût doux ou un peu piquant. Latex blanc, peu abondant. Sporée blanche.

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes, (8,1-)7,8-9-10,2(-10,9) × (6,3-)6,2-7,4-8,5(-8,5) µm, Q = (1,12-)1,08-1,22-1,36(-1,37), à ornementation amyloïde basse, composée de verrues alignées ou connectées, mais sans réseau. Basides clavées, 45-60 × 9-11 µm, 4-spores. Pleurocystides absentes; pleuropseudocystides présentes. Cheilocystides abondantes, cylindriques, arrondies au sommet. Revêtement piléique (et du pied) de type ixocutis ou trichoderme. Anses d'anastomose absentes.

 

Ecologie Ectomycorrhizien, associé uniquement à  Julbernardia paniculata. 

 

Distribution géographique connue – Burundi (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius laevigatus), R.D. Congo (De Kesel et al., 2017)Malawi (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius laevigatus), Tanzanie (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius laevigatus), Zambie (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius laevigatus), Zimbabwe (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius laevigatus).

 

Note Lactifluus laevigatus peut être confondue avec L. gymnocarpoides et L. sesemotani, également comestibles, mais s’en distingue principalement par son chapeau un peu cireux et cannelé.


View MAP_EFTA_Lactifluus_laevigatus in a full screen map

Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens