Lactifluus edulis (Verbeken & Buyck) Buyck

Mycotaxon 118: 448 (2011)

 

Synonyme:

Lactarius edulis Verbeken & Buyck, Ubwoba: Les Champignons Comestibles de l'Ouest du Burundi, Publication Agricole no. 34 (Brussels): 103 (1994).

Références illustrées: Buyck (1994) (ut Lactarius edulis), Ubwoba: 103, fig. 78; De Kesel et al. (2002) (ut Lactarius edulis), Guide des champignons comestibles du Bénin: 163, fig. 29; De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABCTaxa 17: 138, fig. 69; Härkonen et al. (1995) (ut Lactarius edulis), Karstenia 35, Suppl.: fig. 73; Härkonen et al. (2003) (ut Lactarius edulis), Tanzanian mushrooms: 84, fig. 89; Härkönen et al. (2015) (ut Lactarius edulis), Zambian Mushrooms and Mycology: 112, figs 153 & 154; Karhula et al. (1998) (ut Lactarius edulis), Karstenia 38: 63, fig. 20; Verbeken & Walleyn (2010) (ut Lactarius edulis), Fungus Fl. Trop. Afr. 2: 59, Pl. 14.23.

 

 

Macroscopie – Sporophores isolés, rarement groupés. Chapeau 50-150 mm diam., charnu, convexe, puis plano-convexe à dépression centrale plutôt large, finalement étalé et déprimé; revêtement sec, mat, subvelouté puis lisse, craquelé par temps sec et avec l’âge, d'abord jaunâtre, jaune pâle (4-5A2-3) puis orange pâle à roussâtre-brun clair (5A3-B4, 6C4-D5); marge enroulée, finalement incurvée, lobée à droite. Pied central, trapu, 30-50 × 15-20(-25) mm, droit, cylindrique ou un peu atténué vers le bas, sec, pruineux, puis lisse, plein, dur et ferme, sans anneau, presque blanc au sommet, vers la base concolore au chapeau ou beige-brun. Lamelles espacées, adnées à faiblement décurrentes, inégales, parfois bifurquées ou subveinées à la marge, épaisses, cassantes, 4-6 mm large, crème à jaune clair (3-4A2-3); lamellules 1-3/lame, en séries subrégulières; arête lisse (entière) et concolore. Contexte cassant, dur, épais dans le chapeau, blanc, jaune clair dans le pied (3A2), immuable mais gris-noir en pourrissant. Odeur fruitée. Goût doux et agréable, de noix. Latex abondant, blanc, doux. Sporée blanchâtre.

 

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes, (6,8-)7,3-8-8,7(-8,9) × (5,4)5,7-6,3-6,9 (-7,0) µm, Q = (1,11-)1,16-1,21-1,26(-1,28), ornées de verrues amyloïdes, interconnectées, formant un réseau incomplet. Basides remarquablement longues, cylindriques, 60-80 × 9-11 µm, 4-spores. Pleurocystides nulles. Cheilocystides abondantes, cylindriques, subclavées à fusiformes. Revêtement piléique de type trichopallisade (idem pour le pied). Anses d'anastomose absentes.

 

 

Ecologie Ectomycorrhizien, à spectre d’arbres-hôtes assez large, BrachystegiaUapaca et Julbernardia; forêt claire, miombo. 

 

 

Distribution géographique connue – Bénin (De Kesel et al., 2002, ut Lactarius edulis), Burundi (Buyck, 1994, ut Lactarius edulis), R.D. Congo (De Kesel et al., 2017), Malawi (Karhula et al., 1998, ut Lactarius edulis), Tanzanie (Härkonen et al., 1995, ut Lactarius edulis), Togo (Maba et al., 2015), Zambie (Härkonen et al., 2015, ut Lactarius edulis), Zimbabwe (Verbeken & Walleyn, 2010, ut Lactarius edulis).

 

Taxonomie Lactifluus edulis peut être confondue avec L. densifolius, très semblables macroscopiquement à l'exception de la densité des lamelles, très faible chez L. edulis.

 


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens