Lactifluus annulatoangustifolius (Beeli) Buyck

Mycotaxon 118: 450 (2011)

 

Synonymes:

Russula annulatoangustifolia BeeliBull. Jard. Bot. Etat Brux. 14: 87 (1936); Lactarius annulatoangustifolius (Beeli) BuyckBull. Jard. Bot. Nat. Belg. 59(1-2): 241 (1989).

 

Références illustrées: Heim (1955) (ut Lactarius annulatoangustifolius), Fl. Icon. Champ. Congo 4: Pl. 13, fig. 4; Karhula et al. (1998) (ut Lactarius annulatoangustifolius)Karstenia 38: fig. 12; Verbeken & Walleyn (2010) (ut Lactarius annulatoangustifolius)Fungus Fl. Trop. Afr. 2: 32, Pl. 1.1.

 

Macroscopie – Sporophores isolés ou grégaires. Chapeau (10-)30-50(-75) mm diam., charnu et assez épais jeune, puis fragile et plus fin, d’abord convexe, puis plan à centre légèrement déprimé; marge incurvée, devenant droite; revêtement séparable uniquement à la marge, gélatinisé mais pas glutineux, à veines radiales à sinueuses caractéristiques à l’état jeune, jaune à orange brunâtre, plus foncé au centre, brun-jaune teinté de rose à la marge, se rompant en fins flocons blanchâtres. Lamelles adnées à décurrentes, se prolongeant en veines sur le pied, inégales, lamellules fréquentes de longueurs différentes, d’abord jaune-crème puis plus foncées teintées de rose, se salissant au froissement; arête entière, concolore. Pied (25-)35-50 × (3-)6-12 mm, cylindrique à rétréci à la base, légèrement sinueux ou courbé, ridé puis lisse avec des veines gélatinisées dans sa partie supérieure, spongieux puis fistuleux, subconcolore avec le chapeau, crème plus pâle au sommet, jaunâtre à la base; filaments mycéliens blanchâtres abondants. Chair ferme puis granuleuse et fragile dans le chapeau, fibrilleuse dans le pied. Goût (très) âcre; odeur âcre, désagréable. Latex abondant à l’état jeune puis rare, blanc; goût âcre. Sporée blanche.

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes, (7,6-)8,7-9,5-10,1(-10,7) × (6,3-)7-7,6-8,1(-8,7) µm, Q = (1,14-)1,24-1,28(-1,42), à ornementation amyloïde composée de verrues coniques irrégulières -1 µm haut, souvent connectées par de fines lignes formant un réseau incomplet. Basides cylindriques à étroitement clavées, (30-)35-50 × 9-13 µm, (2-)4-spores. Pleurocystides absentes. Revêtement piléique de type lampropalissade. Anses d'anastomose absentes.

 

Ecologie – Ectomycorrhizien, associé à Gilbertiodendron dewevrei, Uapaca spp. (Verbeken & Walleyn, 2010); forêt dense humide, muhulu, miombo.

 

 

Distribution géographique connue – Fréquent en Afrique tropicale. Bénin, Cameroun (Verbeken & Walleyn, 2010), R.D. Congo (Verbeken & Walleyn, 2010), Gabon (Verbeken & Walleyn, 2010), Guinée (Verbeken & Walleyn, 2010), Liberia (Verbeken & Walleyn, 2010), Madagascar (Verbeken & Walleyn, 2010), Zambie (Verbeken & Walleyn, 2010), Zimbabwe (Verbeken & Walleyn, 2010).

 

 

Note – Parmi les lactaires à anneau, Lactifluus annulatoangustifolius est aisément reconnaissable à son ornementation sporale très proéminente constituée de verrues qui peuvent atteindre 1 µm haut alors qu’elles n’excèdent pas 0,5 µm chez les autres espèces.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens