Lactarius tenellus Verbeken & Walleyn

Persoonia 17(3): 392 (2000)

 

Synonyme:

Lactarius kabansus var. pallidus Verbeken, Bull. Jard. Bot. Nat. Belg. 65(1-2): 202 (1996).

 

Références illustrées: De Kesel et al. (2002), Guide des champignons comestibles du Bénin: 164 (2002); De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABCTaxa 17: 132, fig. 66; Verbeken & Walleyn (2010), Fungus Fl. Trop. Afr. 2: 132, Pl. 51.86a-b.

 

Macroscopie  Sporophores solitaires ou grégaires et alors parfois par dizaines. Chapeau 15-30 mm diam., plano-convexe à plan, puis largement infundibuliforme; marge d’abord un peu enroulée, puis incurvée, crénelée, ondulée; revêtement séparable, lisse, sec, subtomenteux, devenant parfois un peu craquelé, gris brunâtre (5-6CD3-4) uniforme ou zoné concentriquement. Lamelles décurrentes, souvent avec une dent, inégales, en trois séries subrégulières, très serrées, minces et fines, blanchâtres à faiblement jaunâtres (4-5A2-4); arête entière, concolore. Pied 17-28 × 4-9 mm, généralement cylindrique, devenant fistuleux, concolore au chapeau, blanchâtre à la base, lisse ou subtomenteux. Chair mince, blanche à crème, immuable. Odeur faible. Goût doux, agréable. Latex aqueux, blanc, immuable. Sporée blanche.

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes, (7,6-)7,6-8,7-9,9(-10) × (5,7-)5,8-6,7-7,6(-7,6) µm, Q = (1,2-)1,16-1,3-1,44(-1,47), à crêtes et verrues amyloïdes formant un réseau dense. Basides clavées 30-40 × 9-11 µm, 4-spores. Pleurocystides absentes. Cheilocystides nombreuses, clavées, septées, pigmentées. Anses d'anastomose absentes.

 

Ecologie – Ectomycorrhizien, associé à BrachystegiaJulbernardiaIsoberlinia et Uapaca (Verbeken & Walleyn, 2010); miombo.

 

 

Distribution géographique connue – Bénin (De Kesel et al., 2002)Burundi (Verbeken & Walleyn, 2010), Cameroun (Verbeken & Walleyn, 2010)R.D. Congo (De Kesel et al., 2017)Kenya (Verbeken & Walleyn, 2010), Malawi (Verbeken & Walleyn, 2010), Tanzanie (Verbeken & Walleyn, 2010), Togo, Zambie (Verbeken & Walleyn, 2010), Zimbabwe (Verbeken & Walleyn, 2010).

 

Note – Lactarius tenellus diffère de L. kabansus par ses sporophores de taille inférieure et la marge de son chapeau fortement crenelée.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens