Gymnopilus zenkeri (Henn.) Singer

Lilloa 22: 561 (1951)

 

Synonymes:

Flammula zenkeri Henn., Engl. Bot. Jahrb. 23: 553 (1897); Pholiota zenkeri Henn., Bot. Jb. 30: 53 (1901).

 

Références illustrées: De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABCTaxa 17: 124, figs 60 & 61; Eyi et al. (2011), Champignons comestibles des forêts denses d’Afrique centrale, ABCTaxa 10: 126, fig. 91; Pegler (1977), A preliminary agaric flora of East Africa: 495, fig. 110/3.

 

Macroscopie – Sporophores grégaires et souvent connés à la base. Chapeau 2-8 cm diam., épais, convexe à aplati, hygrophane; marge droite, subtilement striée; revêtement glabrescent, rouille à ocracé orange vif [6B8], couvert de squamules fibrilleuses dressées et abondantes au centre mais apprimées et éparses à la marge, brun foncé à rougeâtres [8E8]. Pied 2-10.5 x 0.3-1.2 cm, plein, farci, fibreux, sans anneau, revêtement pâle ocracé, couvert de squamules brun orange [6C8]. Lamelles adnées à subdécurrentes, épaisses, espacées (L+l: 12/cm), brun orangé [5BC-6C7] à rouille; arête concolore, pruineuse. Chair ferme dans le chapeau, fibreuse dans le pied, jaune, plus brune avec l’âge. Odeur forte. Goût amer. Sporée jaune-rouille.

 

Microscopie – Spores subglobuleuses à courtement ellipsoïdes, verruqueuses, (7,1-)7,4-8,1-8,9(-8,8) × (4,8-)4,9-5,4-5,9(-6,1) µm, Q = (1,34-)1,35-1,5-1,65(-1,7). Basides claviformes, 25-28 x 6-7 μm, 4-sporesCheilocystides lagéniformes à utriformes; pleurocystides présentes, clavées à subfusiformes, peu visibles, parois brunes avec l’âge. Anses d’anastomose présentes.

 

Ecologie – Saprotrophe, sur bois mort ou souche de palmier, de cocotier; très large amplitude écologique: forêt dense humide, muhulu, miombo, plantation.

  

Distribution géographique connue – Cameroun (Pegler, 1977), R.D. Congo (De Kesel et al., 2017), Gabon (Eyi , 2009; Eyi et al., 2011), Malawi (Morris, 1990), Ouganda (Pegler, 1977), Tanzanie (Pegler, 1977), Zanzibar (Pegler, 1977).

 

Notes – Bien qu’elle présente tous les autres caractères diagnostiques d’un Gymnopilus (espèces lignicoles à revêtement du chapeau squamuleux, à lamelles adnées à subdécurrentes, à goût amer et à spores verruqueuses de couleur rouille), cette espèce constitue un des rares taxons de ce genre dépourvu d’anneau et de cortine sur le pied.

Des risques de confusion existent avec des représentants très toxiques du genre Galerina.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens