Cookeina speciosa (Fr.) Dennis

Mycotaxon 51: 239 (1994)

 

Synonyme:

Peziza speciosa Fr.Syst. Mycol. (Lundae) 2(1): 84 (1822).

 

Référence illustrée: Eyi et al. (2011), Champignons comestibles des forêts denses d’Afrique centrale, ABCTaxa 10: 118, fig. 87.

 

Macroscopie – Isolé ou grégaire. Apothécies en forme de cupule, 10-50 × 10-80 mm, jaune orangé, orange à brun chocolat, à réceptacle concave, blanchâtre. Stipe 3-75 × 1-6 mm central, élancé, creux, légèrement atténué et formant souvent un disque à la base, concolore ou plus pâle que le réceptacle. Poils -2 mm long. disposés à la marge en une seule rangée, composés d’hyphes à paroi épaisse. Hyménium lisse, jaune orangé, brun grisâtre à brun chocolat pâle, très hygrophane, devenant uniformément concolore jaune pastel à jaune brunâtre en séchant. 

 

Microscopie – Soies hyméniales parfois sombres, tortueuses, à paroi épaisse, dépassant l'hyménium de 22-40 μm. Paraphyses 2-4 µm large, nombreuses, filiformes, très ramifiées à l'apex. Asques 300-370 × 17-19 μm, operculées, cylindriques. Ascospores 22-33 × 10-16 μm, ellipsoïdes, à paroi épaisse, ornées de crêtes longitudinales, 2-guttulées.

 

Ecologie – Saprotrophe, sur bois mort; forêt dense, forêt claire.

 

Distribution géographique connue – R.D. Congo, Côte d'Ivoire.

 

Notes  Cookeina speciosa est caractérisée par la couleur jaune orangée, orange à brun chocolat de ses apothécies à l’état frais et par ses ascospores avec une ornementation sinusoïdale. Elle est proche de Cookeina tricholoma dont elle diffère par la répartition uniforme des poils provenant de l'excipulum médullaire (Ekanyaka, Hyde & Zhao, 2016; Wang, 1997).

Elle peut aussi être confondue avec Cookeina sulcipes, également comestible, dont les apothécies sont rosées et  les spores entourées d'une épaisse gaine gélatineuse (Iturriaga & Pfister, 2006; Patil et al., 2012). Parfois considérées comme synonymes malgré ces différences de coloration, des analyses moléculaires démontrent pourtant qu'à l'intérieur du clade de Cookeina speciosa les spécimens à cupules concolores se regroupent, confirmant la valeur taxonomique lié au caractère coloration (Weinstein et al., 2002). 


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens