Cantharellus rufopunctatus (Beeli) Heinem.

Bull. Jard. Bot. Etat Brux. 28: 396 (1958)

 

Synonymes:

Lentinus rufopunctatus Beeli, Bull. Soc. Roy. Bot. Belg. 60: 160 (1928); Cantharellus rufopunctatus (Beeli) Heinem., Bull. Jard. Bot. Etat Brux. 28: 396 (1958); Cantharellus rufopunctatus var. ochraceus Heinem.Bull. Jard. Bot. Etat Brux. 28: 398 (1958).

 

Référence illustréeHeinemann (1959), Fl. Icon. Champ. Congo 8: 156, Pl. 26, fig. 2.

 

Macroscopie  Sporophores solitaires ou grégaires, charnus. Chapeau épais au centre, déprimé concave, 6-15 cm diam.; revêtement orangé vif, ponctué de fines écailles concolores plus denses au centre; marge festonnée, irrégulière puis un peu sillonnée. Hyménophore longuement décurrent, à lamelles orangées peu serrées, étroites, de longueur différente, simples, rarement fourchues, finement interveinées à veinules irrégulières peu nombreuses. Pied 3-10 × 1,5 cm, plein, orangé vif ponctué de fines écailles concolores, plus denses au centre; mycélium orangé clair agglomérant le sol. Chair ferme, blanche ou légèrement ocracée. Odeur forte, fruitéeGoût doux, très agréable. Sporée blanche.

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes, 8,6-10,3 × 4,3-5,3 µm, hyalines, lisses.

 

Ecologie  Ectomycorrhizien, associé à Gilbertiodendron dewevrei, Brachystegia laurentii; forêt dense sèche.

 

Distribution géographique connue – R.D. Congo.

 

Note – Le nom de Cantharellus rufopunctatus a été attribué erronément, par de nombreux auteurs, à des spécimens de chanterelles des forêts claires ouest-africaines et des miombo zambéziens ressemblant à l'espèce européenne C. cibarius. Une révision des chanterelles d'Afrique tropicale récemment publiée (De Kesel et al., 2016) limite la présence de Cantharellus rufopunctatus aux forêts denses d'Afrique centrale.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens