Cantharellus densifolius Heinem.

Bull. Jard. bot. Etat Brux. 28: 410 (1958)

 

Références illustrées: Buyck (1994), Ubwoba: 90, figs 62 & 66; De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABCTaxa 17: 82, fig. 35Härkönen et al. (2015), Zambian mushrooms and mycology: 152, fig. 211; Ryvarden et al. (1994), Introd. Larger Fungi S. Centr. Afr.: 115 + fig.

 

Macroscopie  Sporophores isolés ou grégaires, parfois par dizaines sur quelques mètres carrés. Chapeau 4-8(-10) cm diam., d’abord convexe, rapidement déprimé, finalement infundibuliforme, chair mince; marge d'abord incurvée puis étalée et légèrement ondulée, finalement aiguë et fissurée; revêtement piléique non séparable, mat, sec, assez variable, très pâle, crème à jaune pâle (3A2-4B2) ou orange grisâtre (5B3-5), surtout au centre, toujours entièrement couvert de fines squamules apprimées grisâtres à jaunes grisâtres (4B2-4), jaunissant au froissement. Pied central, 2-3 × 0,6-1,3 cm, droit, plein, parfois creux, cylindrique et s’amincissant vers la base, souvent légèrement courbé à la base, sec, mat, blanchâtre ou concolore au chapeau, partiellement couvert de fines squames blanchâtres, jaunissant lentement au froissement. Hyménophore fortement décurrent, formé de plis peu épais, toujours très serrés (10-20/cm à la marge), à peine 1-2 mm large, la plupart 2-3 fois fourchus, peu veinés, parfois anastomosés, crème à jaune, jaune-orange pâle (4A2-4), arête entière et concolore. Chair mince, fibreuse, blanchâtre, jaunissante à la coupe. Odeur forte. Goût fort. Sporée blanche.

 

 

Macroscopie – Spores ellipsoïdes, hyalines, lisses, (6,2-)6,4-7,3-8,3(-8,6) ×  (4,6-)4,6-5,3-6(-6) µm, Q= (1,2-)1,19-1,37-1,55(-1,63). Basides 45-65 × 6-9 µm, cylindriques, 4(-5)-spores. Cystides absentes. Anses d'anastomose très rares voire absentes.

 

Ecologie  Ectomycorrhizien, associé à Gilbertiodendron dewevrei en forêt dense humide, à Julbernardia globiflora et Brachystegia spiciformis en région zambézienne; forêt dense humide, miombo.

 

Distribution géographique connue – Angola, Burundi (Buyck, 1984)R.D. Congo (Heinemann, 1966; Degreef et al., 1997; De Kesel et al., 2017), Togo, Zambie (Härkönen et al., 2015), Zimbabwe (Ryvarden et al., 1994).

 

Note – Cantharellus densifolius a été décrite des forêts denses humides mais le matériel zambézien, bien qu'assez variable, avec des formes pâles, orange et/ou à plis rosâtres, y est apparenté. Son statut taxonomique doit néanmoins être confirmé car des analyses moléculaires sur ce matériel pourraient montrer qu’il s’agit d’un complexe d'espèces.


View MAP_EFTA_Cantharellus_densifolius in a full screen map

Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens