Cantharellus afrocibarius Buyck & V. Hofst.

Fungal Diversity 58(1): 286 (2013)

 

Synonyme:

Cantharellus cibarius var. latifolius Heinem., Bull. Jard. bot. État Brux. 36: 340 (1966).

 

Références illustrées: De Kesel et al. (2016), Cryptog. Mycol. 37(3): 296, fig. 23; De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABC Taxa 17: 76, fig. 32Härkönen et al. (2015), Zambian mushrooms and mycology: 59 & 151, figs 85 & 210.

 

Macroscopie  Sporophores compacts, très charnus, atteignant 10-18 cm diam., souvent multipiléés, solitaires ou en petits groupes. Chapeau toujours lisse, convexe à plan, devenant légèrement déprimé au centre, jaune pastel à jaune beurre ou maïs (2A4, 3A4-5 à 4B5-6), centre et marge irrégulièrement tachés de blanc; marge souvent irrégulière, modérément à fortement lobée-ondulée, lisse, restant longtemps infléchie, finalement droite par endroits. Hyménophore profondément décurrent, composé de plis espacés, parfois fourchus et faiblement anastomosés, blanchâtres au début, le restant au niveau du pied, graduellement jaunes (3A4-5 à 4B5-6) vers la marge. Pied épais, lisse, mat, blanchâtre, compact et relativement dur, jusqu’à 12 cm haut, la partie souterraine longue de 4-6 cm, formant plusieurs chapeaux à la base. Chair blanche à blanchâtre, jaune en dessous du revêtement piléique. Odeur fruitée. Goût doux.

 

Microscopie – Spores ellipsoïdes à faiblement réniformes, (9,3-)9,3-10,4-11,6(-11,8) × (4,5-)4,6-5,4-6,1(-6,2) µm, Q = (1,58-)1,59-1,94-2,29(-2,5), lisses, hyalines. Basides 70-90 × 6-7,5 µm, étroitement clavées à subcylindriques, 5(-6)-spores. Cystides absentes. Anses d'anastomose abondantes.

 

Ecologie  Ectomycorrhizien, associé à Brachystegia spiciformisB. wangermeeana, Julbernardia paniculata, J. globiflora; miombo.

 

Distribution géographique connue – Région zambézienne. R.D. Congo (De Kesel et al., 2016, 2017), Zambie (Härkönen et al., 2015)

 

Notes  Bien que connue au Haut-Katanga comme la variété latifolius de Cantharellus cibarius (Heinemann, 1966), elle n’a été élevée au rang d’espèce que très récemment (Buyck et al., 2013).

 

Cantharellus afrocibarius est capable de former des fructifications à plusieurs chapeaux entremêlés émergeant d’un seul pied massif. Ce caractère est exceptionnel pour le genre Cantharellus mais n’est pas unique. Parmi les espèces africaines, Cantharellus stramineus, C. defibulatus, C. mikemboensis et C. sublaevis ont également cette particularité. Cantharellus afrocibarius s’en distingue par l’absence de squamules sur le chapeau et le pied, ainsi que par la couleur blanche des plis au niveau du pied et orange profond au niveau de la marge de son chapeau. Sur le terrain, elle est difficile à distinguer de Cantharellus defibulatus (De Kesel et al., 2016), mais qui en diffère microscopiquement par l'absence d'anses d'anastomose. 


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens