Auricularia delicata (Mont. ex Fr.) Henn.

Bot. Jb. 17: 492 (1893)

Synonymes:

Calocera delicata Fr., Linnaea 5: 533 (1830); Laschia delicata Mont. ex Fr., Linnaea 5: 533 (1830) ; Hirneola delicata (Fr.) Bres., Hedwigia 35(5): 291 (1896); Auricula delicata (Mont. ex Fr.) Kuntze, Revis. gen. pl. (Leipzig) 3(2): 446 (1898).

Auricularia auricula-judae var. delicata (Mont. ex Fr.) Rick, Iheringia, Sér. Bot. 2: 22 (1958).

 

Références illustrées: De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABC Taxa 17: fig. 26Härkönen et al. (2015), Zambian mushrooms and mycology: 179, fig. 197.

 

Macroscopie – Solitaire ou en groupe. Chapeau 3-6(-10) cm diam., d’abord cupuliforme puis à bords recourbés, en forme d’oreille, fixé par le sommet ou latéralement; revêtement rose pâle, brun-rougeâtre à brun foncé, luisante, glabre; marge lisse à ondulée, parfois enroulée ou réfléchie. Pied absent ou très court. Surface hyméniale (inférieure) lisse puis veinée à réticulée, translucide, concolore avec le chapeau ou plus souvent blanche. Chair élastique, gélatineuse à cartilagineuse. Exsiccatum noirâtre et coriace à l’état sec.

 

Microscopie – Spores hyalines, allantoïdes, (10-)11-12-(13,5) x 4,5-5(-6) μm. Basides longues de 40-50 μm et étroites, cloisonnées à 4 cellules.

 

Ecologie – Saprotrophe, sur bois mort; large amplitude écologique: forêt de montagne, forêt claire.

 

Distribution géographique connue – Pantropical, présente aussi dans les régions tempérées de l’hémisphère sud. Bénin, Burundi (Degreef et al., 2016), R.D. Congo (De Kesel et al., 2017), Malawi (Morris, 1990), Rwanda (Degreef et al., 2016), Zambie (Härkönen et al., 2015).

 

Notes – La variabilité morphologique observée, notamment l’aspect de la surface hyméniale qui peut être ridulée à réticulée, suggère que le matériel rassemblé sous Auricularia delicata pourrait constituer un complexe d’espèces.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens