Auricularia auricula-judae (Bull.) Quél.

Enrich. Fung. (Paris) : 207 (1886)

 

Synonymes:

Tremella auricula-judae Bull., Herb. Fr. (Paris) 9: tab. 427, fig. 2 (1789); Exidia auricula-judae (Bull.) Fr., Syst. Mycol. (Lundae) 2(1) : 221 (1822); Hirneola auricula-judae (Bull.) Berk., Outl. Brit. Fung. (London): 289 (1860).

Auricularia auricularis (Gray) G.W. Martin, Am. Midl. Nat. 30: 81 (1943).

 

Macroscopie – En groupe. Chapeau 2-9 cm diam., conchoïde ou en forme d’oreille, sessile ou courtement stipité, fixé par le sommet ou latéralement; revêtement brun à brun-rougeâtre [6F7-10C9] puis grisâtre [6E2] en séchant, légèrement ondulé, glabre, non zoné; marge lisse à ondulée, parfois enroulée ou réfléchie. Pied absent ou très court (-4 mm). Surface hyméniale (inférieure) lisse, mate, concolore puis poudrée de blanc, finalement brun foncée [6E8] à brun-noirâtre [5D4] en séchant. Chair élastique, cartilagineuse. Exsiccatum noirâtre et coriace à l’état sec. Odeur faible. Goût doux.

 

Microscopie – Spores hyalines, cylindriques, réniformes à légèrement allantoïdes, (11-)13-20 x 4-6 μm. Basides 30-60(-70) x 3,5-5(-6) μm, cloisonnées à 4 cellules. Anses d’anastomose présentes.

 

Ecologie – Saprotrophe, sur bois mort; large amplitude écologique: forêt dense humide, forêt de montagne, forêt claire.

 

Distribution géographique connue – Cosmopolite. Cameroun (Douanla-Meli, 2007), R.D. Congo, Malawi (Morris, 1990), Rwanda (Degreef et al., 2016).

 

Notes – Auricularia auricula-judae est une espèce à très large distribution en régions tempérées et tropicales. Elle se distingue facilement des deux autres espèces du genre répertoriées en Afrique tropicale par son hyménium totalement lisse (réticulé chez A. delicata) et glabre (pubescent chez A. cornea).


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens