Armillaria ostoyae (Romagn.) Herink

Sympozium o Václavce Obecné Armillaria mellea (Brno): 42 (1973)

 

Synonymes:

Armillariella ostoyae Romagn., Bull. trimest. Soc. Mycol. Fr. 86 : 260 (1970).

Armillariella obscura (Pers. ex Secr.) Romagn. [nom. inval.], Bull. trimest. Soc. Mycol. Fr. 86: 257 (1970).

 

Macroscopie – Solitaire ou en groupe. Chapeau 2-7,5 cm diam., d’abord conique puis convexe à plan, à umbo obtus au centre; revêtement hygrophane, ocracé à brun à centre parfois plus foncé, à squamules brun foncé à noirâtres au centre, concentriques, persistantes; marge enroulée, infléchie ou droite, courtement striée, plus pâle. Pied 4,5-12 x 0,3-1,2(-2) cm, cylindrique, rétréci vers le sommet, subclavé à clavé, 0,6-2,8 mm à la base, orangé-rosâtre strié longitudinalement de blanc au-dessus de l’anneau, blanchâtre à rosâtre sous l’anneau, brun-grisâtre à verdâtre à la base; revêtement parfois strié, garni de nombreux flocons blanchâtres sous l’anneau, de moins en moins denses vers la base du pied; anneau persistant, feutré à laineux, fixe, couvert d’écailles triangulaires ou rectangulaires et de flocons brun foncé en une ou deux rangées à la face inférieure de l’anneau. Lamelles adnées ou subdécurrentes, denses, blanches puis crème, finalement orangées tachetées de brun; lamellules fréquentes; arête entière, concolore. Chair mince, blanc à blanc-rosâtre parfois plus foncée sous le revêtement du chapeau, immuable. Odeur faible, agréable. Goût amer. Sporée blanc-crème.

 

Microscopie – Spores lisses, hyalines, ellipsoïdes à oblongues, rarement largement ellipsoïdes, 7,5-10(-11,5) x 5-7(-8) μm, Q = (1,1-)1,3-1,7(-1,9). Basides (30-)32-49(-56) x (5,5-)7-8(-9) μm, étroitement clavées à clavées, 4-spores. Anses d’anastomose présentes.

 

Ecologie – Saprotrophe, sur bois mort; forêt de montagne.

 

Distribution géographique connue – Régions tempérées. Rwanda (Degreef et al., 2016).

 

Notes Armillaria ostoyae peut être confondue avec A. lutea dont certains spécimens présentent un anneau bien développé mais elle s’en distingue facilement par l’absence de coloration jaune sur la quasi-totalité de son pied (à l’exception de la base) et sur son anneau.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens