Amanita masasiensis Härk. & Saarim.

Karstenia 34: 51 (1994)

 

Références illustrées: De Kesel et al. (2002), Guide champ. com. Bénin: 180, photo 43; De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABC Taxa 17: 58, fig. 22Härkönen et al. (2003), Tanzanian mushrooms: 72, fig. 75; Härkönen et al. (2015), Zambian mushrooms and mycology: 99, figs 137 & 138; Sharp (2011), A Pocket guide to mushrooms in Zimbabwe, Vol. 1: 33 + fig.; Yorou & De Kesel (2011), Liste Rouge champ. sup. Bénin: 56, fig. 5.7.

 

Macroscopie  Chapeau 4-8(-9) cm diam., peu charnu, d'abord convexe puis plat, lisse, légèrement collant par temps humide, jaune (3A3-4) à jaune-orange vif (4A5-7) au centre, plus clair vers la marge, immuable, rarement muni d’une ou plusieurs grosses plaques blanches du voile universel; marge toujours nettement striée (1 cm). Pied central, jusqu'à 7 cm haut, jusqu'à 1 cm diam., droit, cylindrique, sec, mat, faiblement duveteux, jaune (3-4A2-3), immuable, creux, s'atténuant vers le bas; volve plutôt charnue à la base, membraneuse vers le haut, blanc à blanc-gris à l'extérieur, limbe interne bien développé, jaune ou jaune-orange; anneau jaune-orange, mince, fragile, fixe, pendant. Lamelles serrées, libres, jusqu'à 5mm large, parfois bifurquées, d’abord blanches, puis jaunes (3A4-6), arête légèrement poudreuse, jaune (3A4-6), lamellules fréquentes de longueur variable. Chair ferme, blanche dans tout le sporophore, jaune sous le revêtement piléique, gélatineuse dans l'extrême base du pied et de la volve. Odeur faible. Goût faible à insipide. Sporée presque blanche.

 

Microscopie – Spores inamyloïdes, ellipsoïdes, lisses, (8,4-)9,1-10,1-11,1(-11,6) × (6-)6,5-7,1-7,7(-7,9) µm, Q = (1,31-)1,31-1,42-1,53(-1,56). Basides clavées. Cellules de l’arête sphéropédonculées. Anses d'anastomose non observées.

 

Ecologie Ectomycorrhizien, sous Julbernardia globiflora et Isoberlinia spp.; forêt claire, miombo, savane, plantation.

 

Distribution géographique connue – Bénin (De Kesel et al., 2002), R.D. Congo (De Kesel et al., 2017), Mozambique, Tanzanie (Härkönen et al., 2003), Zambie (Härkönen et al., 2015), Zimbabwe (Sharp, 2011).

 

Notes  Amanita masasiensis appartient à la section Caesarea, rassemblant des espèces fortement semblables avec des représentants en Europe, Afrique, Asie et Amérique latine. En Afrique tropicale, les espèces proches de Amanita masasiensis sont A. tanzanica et A. mafingensis. La première s’en distingue par le pied et les lamelles entièrement blanches, la deuxième a un chapeau brun orange et non jaune orange.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens