Amanita flammeola Pegler & Piearce

Kew Bull. 35(3): 482 (1980)

 

Références illustrées: De Kesel et al. (2017), Champ. comestibles du Haut-Katanga, ABC Taxa 17: 51, fig.17Härkönen et al. (2015), Zambian mushrooms and mycology: 95, figs 131 & 132; Ryvarden et al. (1994), Introd. Larger Fungi S. Centr. Afr.: 75 + fig.

 

Macroscopie –  Sporophores souvent solitaires, parfois groupés par 2-3. Chapeau 6-9(-10) cm diam., d'abord convexe puis plat, typiquement umboné, lisse, sec, collant par temps humide, jaune-orange vif (4A4-8) au centre, plus clair (4A2-4) vers la marge, souvent muni de grosses plaques blanchâtres du voile universel, charnu au centre, plus mince vers la marge; marge toujours nettement striée (1-1,5 cm). Pied central, sans anneau, souvent plus long que le diam. du chapeau, jusqu'à 15 cm haut, 0,8-1,9 cm diam., droit, cylindrique, sec, entièrement pruineux-furfuracé, blanc-jaunâtre (3A2-4A2-3) ou presque concolore au chapeau, moelleux au centre, devenant creux; volve grande, en sac, allongée à maturité, entièrement membraneuse, mince, très fragile, jaune blanchâtre. Lamelles serrées, libres, 6-7 mm large, profondément jaune-orange (4A4-6), arête poudreuse-denticulée, blanche, lamellules présentes, de longueur variable. Chair ferme, blanc-jaunâtre (4A2) dans presque tout le sporophore. Odeur faible. Goût insipide à fongique. Sporée blanchâtre.

 

Microscopie – Spores inamyloïdes, ellipsoïdes ou longuement ellipsoïdes, lisses, (12-)12,1-13-13,9(-13,8) × (6,5-)6,7-7,3-7,9(-7,7) µm, Q = (1,6-)1,62-1,78-1,94(-1,96). Basides clavées, longues. Cellules de l’arête subglobuleuses à piriformes. Anses d'anastomose non observées.

 

Ecologie – Ectomycorrhizien, sous Caesalpiniaceae; miombo à Brachystegia spiciformis.

 

Distribution géographique connue – R.D. Congo (De Kesel et al., 2017), Zambie (Härkönen et al., 2015; Pegler & Piearce,1980).

 

Note – Amanita flammeola ressemble aux autres amanites jaunes orangées de la section Caesarea présentes en région zambézienne (notamment A. masasiensis) mais s'en distingue facilement par l’absence d’anneau et de limbe interne dans la base de la volve.


Cliquez sur la carte de distribution pour visualiser les métadonnées des spécimens